Le projet MCDR à l'ADRETS, c'est parti pour 3 ans!

Date de l'article : 13.08.2018
Auteur : FAUVARQUE - Thomas
Chapo de l'article : Le projet MCDR (Mobilisation Collective pour le Développement Rural) porté par l'ADRETS a été accepté et va durer 3 ans!
Corps de l'article : Le second appel à projets de mobilisation collective pour le développement rural a été lancé en 2018. Initié par le Réseau Rural National, cet appel à projet vise à soutenir des projets collectifs, nationaux ou inter-régionaux en faveur de la ruralité. L'enjeu de ce nouvel AAP est d'élargir les thèmes d'action à des enjeux en prise avec le développement des territoires. Ainsi, de nombreux thèmes viennent s’ajouter : le développement des services à la population, les nouvelles formes d'activité en milieu rural, comme la transition énergétique et l'adaptation au changement climatique des territoires ou le développement des usages du numérique, mais également des thèmes transversaux auxquels les fonds européens structurels doivent contribuer comme l'égalité femmes - hommes et la jeunesse en milieu rural.

Ainsi l'ADRETS, en partenariat avec 4 autres structures (UFISC, CIPRA, RECCA et CREFAD) a déposé un projet intitulé "Faciliter l'accueil et l'installation des Jeunes adultes dans les territoires ruraux".

Notre but est de proposer un programme de capitalisation et de de diffusion des bonnes pratiques autour de la thématique de l’accueil et de l’installation des jeunes adultes dans les territoires ruraux. Notre plan d’actions qui se déroulera sur 3 ans du 1 er septembre 2018 au 31 août 2021, consistera à repérer et découvrir, analyser et caractériser, accompagner et tester une pluralité de pratiques, souvent innovantes, trop fréquemment invisibles, pour partie hors normes ou en émergence. En effet, il nous semble intéressant de permettre aux initiatives de terrain de connaître un
changement d’échelle dans leur diffusion et leur valorisation. Nous aborderons ainsi ce travail de manière transversale et en termes d’essaimage.
Notre travail sur cette thématique de la jeunesse en milieu rural s’articule autour de trois axes de travail : l’emploi et la formation, les services et la participation citoyenne.
Nous avons réfléchi ces trois axes comme une suite chronologique dans l’installation ou le maintien d’un jeune sur un territoire rural :
1. L’emploi représente souvent une porte d’entrée à travers l’opportunité de venir s’installer sur un territoire ou de s’y maintenir s’il s’agit du territoire d’origine.
2. Les services constituent ensuite un élément important qui pèse fortement dans le fait, pour de jeunes actifs, de rester sur un territoire. Il faut que le territoire d’emploi soit couvert par un certain nombre de services à la population (santé, mobilité, loisirs, petite enfance..) afin que le territoire demeure attractif pour de jeunes adultes.
3. Enfin, une fois que les besoins en termes d’emploi et d’accès aux services sont satisfaits, arrive la question de la participation des jeunes adultes à la vie de leur territoire. En effet, les possibilités de s’investir dans les activités et de participer aux initiatives locales renforcent la notion d’inclusion et pérennisent le sentiment d’appartenance à un territoire pour les jeunes adultes.

Ces trois axes de travail vont constituer notre fil rouge au cours des trois années du projet. Ils permettront à la fois de jalonner et de structurer notre action. Nous concevons ainsi notre méthode de travail de la même façon que nous imaginons l’installation des jeunes adultes sur les territoires ruraux : de façon incrémentale et dans une logique de parcours.

Pour plus d'informations il est possible de contacter Thomas au 06.47.33.65.24 ou tfauvarque@adrets-asso.fr