Chroniques d'une apprentie à l'ADRETS - Episode 2

Date de l'article : 02.07.2018
Auteur : LEBRUN - Juline
Chapo de l'article : Puisque l'année est passée à vitesse grand "V" à l'ADRETS et qu'il est bientôt l'heure pour moi de rendre mon mémoire de Master 2 à l'Université, il était peut être temps que je vous parle de ma recherche appliquée! Comme il n'y a plus de suspens (indice explicite en début d'article), je peux d'ores et déjà vous dire que je me intéresse à l'Open data.
Corps de l'article : Ma recherche s'inscrit dans le projet Interreg "INTESI" mené par l'ADRETS. C'est un projet qui tend à améliorer les services au public sur l'espace Alpin. Dans ce projet européen l'ADRETS a été la seule à travailler sur la question des data. L'idée étant de constituer de la donnée contributive et de la faire vivre après le projet. L'ADRETS a travaillé avec des territoires tests : la CC "Pays de Maurienne" (Savoie - 73), la CC "Alpes Provence Verdon, sources de Lumière" (Alpes de Haute Provence - 04). Vous savez probablement (en tous cas, moi je le sais désormais!) que les projets liés à l'Open Data ne cessent de naître et de grandir dans les métropoles du monde entier, je m'intéresse dans mon mémoire de fin d'apprentissage aux leviers et aux freins qui permettent l'ouverture des données en milieu rural. La recherche repose sur le traitement d'études existantes, sur un corpus d'actions publiques et sur l'analyse d'un travail sociologique d'entretiens et d'observations. Le travail sociologique s'appuie sur trois jeux de données ouverts dans le cadre du projet INTESI. Ca vous le savez : l'ADRETS travaille pour les services au public. L'ouverture des données ou Open data n'a donc pas été sans conséquence pour les thématiques projets que l'ADRETS porte. L'open data est constitué de données (générées par des structures, presque toujours publiques) auxquelles l'accès, l'exploitation et la réutilisation sont ouverts à tout un chacun sur une plateforme en ligne. L'ouverture des données offre donc de nombreuses opportunités pour étendre le savoir humain et créer de nouveaux produits et services de qualité. L'ouverture des données pourrait être un moyen pour l'association de mieux accompagner les territoires dans l'amélioration des services au public en basant ses recherches et ses accompagnements sur les données ouvertes .