Ceci est une version archivée de LeLogementDesTravailleursSaisonniersDansL à 2019-05-15 17:37:22.

Le logement des travailleurs saisonniers dans les Hautes Alpes : une étude action d’actualité !

Date de l'article : 10.05.2019
Auteur :
Chapo de l'article : Un groupe de travail… déjà au travail ! Après une première phase de récolte d’information et de prise de contacts, un groupe de travail départemental constitué d’experts de la thématique du logement (DDT 05, CPID 05, ADIL, Département…) mais aussi de lieux d’accueil polyvalents (MSAP, maisons des saisonniers,...) s’est réuni pour la première fois le 8 mars 2019 à Gap pour une réunion riche d’échanges et d’enseignements. Cette première rencontre a permis de faire émerger des enjeux transversaux : accès aux droits, mobilité, accès aux services, gestion offre/demande logements, insalubrité, unités de vie mobile,… ; et de mieux identifier le public concerné (saisonniers ponctuels dits « météores », et saisonniers locaux souvent pluriactifs), ainsi que leur pratique du territoire.
Corps de l'article : Les problématiques d’accès au logement pour les travailleurs saisonniers font actuellement l’objet de plusieurs démarches de réflexion à différents niveaux (État, Conseil national de la montagne, groupe « services » du Comité de massif, collectivités...). De plus, un effort particulier est en cours sur l’ensemble des territoires alpins dans le cadre de la loi Montagne 2 du 28 août 2016, qui prévoyait à son article 47 que toute commune (ou EPCI) ayant reçu la dénomination de « touristique » se devait de conclure avec l’État , avant le 28 décembre 2018, une convention pour le logement des travailleurs saisonniers. La loi ELAN ayant repoussé l’échéance au 28 décembre de cette année, cette question est d’autant plus d’actualité pour les 27 communes concernées sur le territoire des Hautes-Alpes.

Outre l’urgence à prendre en compte la situation particulière du public saisonnier, il s’agit d’un enjeu d’importance pour les communes de montagne. En effet, l’action sur le logement des salariés saisonniers constitue un réel levier de développement et d’accueil de nouvelles populations, sans compter l’attractivité du territoire et son impact sur l’activité économique,. Fortement lié aux problématiques d’accès aux services, ce projet est également l’occasion de questionner et imaginer de nouveaux modes d’habiter et de pratiquer les territoires de montagne.

Une seconde rencontre du groupe de travail sera organisée au mois de juin, afin de poursuivre la réflexion déjà entamée et d’identifier des pistes d’expérimentation (choix du territoire, type d’action, recommandations).

Rappel
En 2018, l’ADRETS, en partenariat avec SOLIHA (SOLIdaire pour l’HAbitat)Hautes-Alpes, à répondu à un appel à expérimentation émanant de la Fondation de France dans le cadre de son programme national « Habitat ». Cet appel concerne la problématique du logement des travailleurs précaires sur le département. Ce projet, sous forme d’étude-action, a pour objectif d’identifier et fluidifier les parcours logement des travailleurs précaires des Hautes-Alpes.
Dans une logique de cohérence avec à la fois les problématiques propres au territoire haut-alpin et avec l’actualité relative aux travaux des communes touristiques sur le logement des travailleurs saisonniers, nous avons ciblé notre étude action sur le public de travailleurs saisonniers.
Étalé sur trois années, ce projet aboutira à la réalisation d’une expérimentation concrète au terme d’une phase de diagnostic et de mobilisation d’acteurs locaux.